Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Dites nous dans les commentaires ce que vous voulez mettre (ou avez déjà mis) en place pour favoriser le plaisir dans les apprentissages et téléchargez gratuitement votre fiche exercice !

563 Commentaires

  1. Bonjour et merci pour vos videos

    enseignante en primaire en France, j’utilise les neurosciences en classes, la pedagogie cooperative , les intelligences multiples et vos videos sont un excellent support pour partager avec mes collègues et les enfants.
    Donc plus de bienveillance encore, de sorties à l’exterieur, de partage et de gestion des émotions ( projet en arts visuels avec des enfants d’ULIS )
    J’ai hate de découvrir les vidéos 3 et 4 .
    Merci pour ce partage
    Catherine N

    • Je suis enseignante de français en collège et je veux modifier ma pédagogie pour être plus efficace pour tous. Je travaille en îlot depuis 1an et cela modifie la perception des élèves qui s’entraident, perçoivent les exercices comme entraînement et non comme objectif. Mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour eux comme pour moi car à partir de 12ans ils sont bien ancrés dans la performance et l’individualisme. Vos vidéos me permettent d’avancer sur tous mes questionnements. Merci.

      • C’est toujours plus facile de démarrer une nouvelle façon de faire quand il n’y a que nous à changer et que les enfants sont « tout neufs ». Quand les enfants ont déjà pris des plis, c’est toujours plus délicat. D’où l’importance d’être convaincu par ce qu’on fait pour y croire pour eux 🙂

  2. Video très interessante,et m’aide à comprendre mieux : »mais pourquoi mon fils est-il si vite déconcentrer? »
    il a vraiment un sur plus d’énergie, je dois donc favoriser les sorties.
    Merci pour ces conseils

  3. Bonjour

    Je suis enseignante en maternelle. Cette vidéo, me conforte dans l’idée de réaliser des petites randonnées avec mes élèves dans la nature sans craindre de perdre du temps… Je travaille dans un préfabriqué un peu bruyant et trop petit. Ces sorties seraient vraiment bénéfiques pour les enfants… Rien ne m’empêcherait de travailler tout ce qui est en rapport avec la découverte du monde, à l’extérieur de l’école. En quoi suis-je réticente? Quels sont les obstacles ? Voilà l’exercice qui m’attend : répondre à ces questions ( et à d’autres) puis éventuellement , préparer, planifier et organiser les futures expéditions.

    Très bonnes vidéos, simples, claires et concises.

    Merci

    • Waouw, c’est ce qu’on appelle passer de la théorie à la pratique ! Si tous avaient cette capacité à passer à l’action, nos enfants et leurs enseignants seraient tous heureux à l’école 🙂

  4. Bonjour à tous,
    pour ma part, nous sommes en école à la maison depuis 2 mois et je commence mes séances de travail avec mes filles par la météo du jour et leur « météo intérieure ». elles adorent car elles se sentent comprises et reconnues dans ce qu’elles sont et ce qu’elles ressentent. Et c’est le départ pour une belle séance de travail et de COMPLICITE.
    Exemple: ce matin même, ma fille aînée était très en colère car elle n’était pas prête à l’heure. Elle trop joué aux playmos au lieu d’aller se coiffer et s’habiller. Elle a exprimé sa colère. On a pris ensemble « la roue des émotions » qui définissent les sensations de la colère, ses causes et ses besoins, on avait ce qu’il fallait pour l’émotion RECONNUE! redescende, et la séance de travail s’est remarquablement déroulée…
    Pour celles que ça intéresse: http://apprendreaeduquer.fr/roue-des-emotions-enfants/

  5. Merci beaucoup pour ces idées, j’essaye toujours d’encourager les enfants et on travaille sur les émotions, je vais essayer de mettre un peu plus de nature, et je me demande comment donner suffisamment de temps à ceux qui en ont besoin sans frustrer ceux qui terminent vite et qui veulent passer à autre chose

  6. Bonjour Anne Estelle,
    Je regarde avec beaucoup de bonheur vos vidéos. Je suis deux fois grand-père et j’ai à cœur de participer aux apprentissages de mes petits enfants.
    Je compte encore plus explorer la nature environnante pour éveiller leur curiosité et répondre à leur questionnement.
    Par ailleurs j’ai fait carrière dans les formations par alternance et je souhaiterais que tous les formateurs puissent bénéficier de la mise en mots et en image de vos concepts et conseils.
    Belle journée et merci encore pour votre esprit de partage…
    Jean-Luc

    • Merci à vous pour vos retours, et pour l’investissement et le coeur pour vos petits enfants. C’est vraiment chouette comme état de coeur 🙂 Merci pour eux ! Amicalement, Anne-Estelle

  7. Bonjour,
    D’abord, un grand merci Anne-Estelle pour tous ces outils que tu mets en place pour nous permettre d’être de meilleurs accompagnateurs, plus conscients, auprès de nos enfants. Ces vidéos synthétisent parfaitement les bases d’une pédagogie saine, merci.
    Parmi les 6 moyens de favoriser l’apprentissage, j’ai été interpellée par le fait de laisser du TEMPS à mon aînée. Comme elle présente souvent de la facilité, je me rends compte que je lui propose parfois de nouveaux apprentissages trop vite, sans m’être assurée que la base était bien assimilée… Quelle belle démarche s’ouvre à moi avec vos outils!

    • C’est super de pouvoir mettre le doigt sur quelque chose qui ne nous avait jamais interpellé avant. Et ça m’arrive de plus en plus souvent. C’est génial quand on décide de ne pas tout prendre pour acquis mais de toujours chercher à s’améliorer… le résultat c’est qu’on y arrive (et qu’on trouve toujours du boulot pour encore s’améliorer) 🙂

  8. Bonjour,

    Mon fils de 7 ans a des difficultés sur la lecture et l’écriture. et Grâce à votre premier vidéo, j’ai pu prendre du temps pour me questionner sur la même de l’accompagner sans le mettre en difficultés.

    Votre deuxième vidéo va me permettre de poser un cadre rassurant afin de mieux l’accompagner.

    Je vous remercie de nous faire partager votre expérience.

    Merci encore,

    dans l’attente de vous lire et voir.

  9. Bonjour Anne-Estelle,

    enseignante documentaliste, je commence à développer les intelligences multiples et la gestion des émotions avec mes élèves de collège et donc vos vidéos me permettent d’avoir d’autres supports à tester et à expérimenter. De plus, je suis maman de 3 enfants et donc je vais essayer de mettre cela en pratique avec mes propres enfants.
    Merci et vivement la suite

  10. Bonjour,
    Je commence l’IEF avec mes enfants et cette vidéo me soulage quant à ce que j’ai commencé à mettre en place : respect du rythme de chacun, respect des autres, no stress…. Nous essayons d’aller dans la nature (en foret) au moins une fois par semaine (mais pas évident en hiver…). Je vais cependant essayer de faire entrer un peu plus de nature à la maison dans ce cas, comme vous l’indiquez.
    Gaelle

  11. Bonjour et merci pour cette vidéo inspirante!
    Je vais commencer l’IEF en janvier pour ma fille de 9 ans! Je vais intégrer plus d’écoute, de confiance et de nature! Merci encore

  12. Merci pour cette super vidéo. Je compte mettre encore plus l’accent sur le temps pour les apprentissages de mes apprenants. Je suis formatrice en alphabétisation pour une clientèle avec légère déficience intellectuelle, et le temps peut être un élément important pour augmenter ou bloquer leurs apprentissages. Je compte y travailler.

    Bonne journée!

  13. Bonjour et merci pour vos vidéos,
    J’ai commencé avec mon fils de 5 ans et demi l’école à la maison, depuis septembre.
    Cela s’est fait peu de temps après la rentrée, car décidément il ne me semblait pas heureux à l’école.
    Ceci dit, je n’avais rien préparé du tout avant d’entamer l’IEF ! Pour moi je sentais qu’il avait avant tout besoin de s’apaiser.
    Nous faisons donc beaucoup de jeux et je le vois réfractaire dès que je lui propose un cahier ou des feuillets pour apprendre à tracer des lettres, même le dessin le dégoûte, alors qu’avant d’aller à l’école il dessinait et peignait beaucoup avec moi (lors de mon congé parental).
    Cependant l’autre jour il a spontanément dessiné dans la salle d’attente d’un médecin, cela ne lui était pas arrivé depuis des semaines quand je lui proposais !
    Et chaque jour il pose de plus en plus de questions, « dis maman, 4+3 ça fait 7 ? » ou sur tous types de sujets.

    Pour l’instant il ne fait pas très beau, mais les sorties m’importent beaucoup, A chaque saison je fais avec eux une déco nature.
    merci encore !

    • Laissez lui le temps de redécouvrir le plaisir d’apprendre. C’est tout ce dont il a besoin. C’est pas facile en tant que parent de voir son enfant refuser quelque chose qu’il aimait avant parce qu’il en a été dégoûté, mais ça va revenir. Il est jeune. Merci pour lui, d’avoir fait ce choix en tous cas 🙂

  14. Un grand MERCI pour vos vidéos et conseils qui sont un vrai rayon de soleil pour moi et me booste pour aider et accompagner ma fille de 6 ans qui a fait son entrée en CP cette année !
    Comme elle a des difficultés de concentration et d’attention (les moments de classe sont une épreuve pour elle puisqu’elle a une institutrice qui ne fonctionne que sur la compétition, la pression et l’humiliation – et oui , ça existe encore!!!) , je mets en place plein d’outils pour reprendre les apprentissages à la maison de façons ludiques (jeux, exploration, constructions…) en glanant à gauche et à droite des astuces et des idées (merci aux supers instits d’ailleurs qui mettent en commun leurs outils sur net !)

    Grace à vous , nous avons une vision claire et de magnifiques méthodes pour aider et accompagner nos enfants à (re)trouver ce bonheur d’apprendre.

    Le mot de ma fille pour finir -qui était à côté de moi un jour où je visionnais une de vos vidéos: « ben voilà, c’est une maitresse comme ça qu’il faut! » 😉

    Merci

    • Ohhhh c’est trop chou, merci à votre fille, j’ai le coeur qui fond 🙂
      Merci à vous de prendre le temps pour lui permettre d’avoir une autre version à la maison que celle qu’elle vit dans sa classe. C’est grâce aux personnes comme vous que l’avenir est meilleur 🙂
      Amicalement,
      Anne-Estelle

  15. Merci pour ces informations et conseils.
    Je pense qu’elles sont de nature à créer, facilement, un environnement positif de qualité.
    Je vais les expérimenter et vous ferai le retour ensuite

  16. Bonjour,

    maman de deux enfants non sco nous passons déjà le plus de temps possible dehors. Nous sommes bergers 4 mois dans l’année et donc vivons pour ainsi dire dehors durant cette période.
    De plus nous essayons de mettre le jeux le plus souvent dans notre quotidien. Et pour le temps nous avons le luxe d’en bénéficier un max du coup nous laissons le temps à nos enfants pour faire tous « leurs petits trucs » à fond ! et c’est comme ça que nous découvrons que TOUT est source d’apprentissage pour eux.
    Mes objectifs sont de favoriser de bonnes relations tout le temps ( et oui je craque trop souvent je trouve), et d’aider mon enfant à se connaître, une fois que je les connaîtrais mieux moi même. En effet je suis en train de lire pleins de choses sur les intelligences multiples.

    Merci pour cette petite vidéo.

  17. Si vous voulez venir nous rendre visite sur l’alpage ce serait avec grand plaisir… L’isère n’est pas loins ! l’alpage est vers les orres, au dessus d’embrun.

  18. Bonjour
    Il y a beaucoup de bons sens dans ces 6 façons de favoriser les apprentissages. Il est toujours bon de les réentendre et de les voir écrites pour se les remémorer régulièrement. La nature fait partie de ce que nous essayons de mettre en place le plus souvent. Mais leur laisser le temps et leur donner confiance sont des choses que l’on oublie souvent, et sur lesquels nous adultes devons travailler. Bonne piqûre de rappel en ce qui me concerne.

  19. J’ai également pris du temps avec mes enfants pour aller dans la nature, pour jouer, faire des activités diverses (de la guitare et de la batterie, construire une cabane dans les bois, aller à la piscine, participer en tant que bénévole et à la demande de volontaires de la part des enseignants aux séances de natation de l’école). Par exemple, quand ils étaient en maternelle, apprendre à compter en faisant une ballade et ramasser des fleurs au printemps et des marrons en automne permet d’apprendre les noms des plantes et d’apprendre tout en s’amusant et sans s’en rendre compte parce que nous nous promenions ! Simple et facile ! Ils sont autonomes dans leurs apprentissages scolaires et savent que je reste à leur disposition s’ils ont besoin d’un conseil, d’une relecture, de mon avis. Tous les trois, nous partons du principe : je rentre de l’école et du collège, je prends un goûter, je me détends comme je le souhaite (y compris en regardant la télévision, en jouant à un jeu vidéo mais le plus régulièrement ils écoutent de la musique ou vont dehors faire du vélo, échanger quelques dribbles, prendre l’air tout simplement). Ensuite, avant de prendre leur douche, ils font leurs devoirs et s’avancent ! « Il faudra de toute façon faire ceux pour demain mais aussi après-demain, puis après-après-demain et ainsi de suite ; prendre de l’avance est aussi une notion que j’ai essayé de leur inculquer). Ils se sentent « bien dans leur peau » selon leurs termes et nous partageons d’excellents moments de partage et de joie, de créativité (peinture, sculpture, pâte à modeler, bricolage). Nous prenons également du temps pour jouer aux jeux de société que nous apprécions quels qu’ils soient. Je ne regrette rien. Tout va pour le mieux ! Et je poursuivrai tant que je le pourrai, tout en leur laissant leur liberté de grandir, de s’exprimer, de franchir les étapes de la vie.

  20. Bonjour,
    Étant moi même maman de trois enfant, je développe à mon rythme depuis quelques annees une pédagogie ( bienveillance, education positive) que je retrouve bien dans cette vidéo et qui me donne encore plus de clé pour y arriver.
    Car il faut l avouer, n étant moi même pas issu d une éducation de ce genre la, il est parfois difficile de tout mettre en pratique au quotidien et de s’y tenir. Donc merci pour ses vidéo qui font du bien et qui nous donne beaucoup de conseil et nous aide à continuer sur le bon chemin.
    A bientôt.

  21. Bonjour Anne-Estelle, en vue de l’IEF l’année prochaine, nous sommes en plein tri de nos affaires. L’effet boomerang sur les enfants est arrivé et chacun a voulu faire son tri. C’est impressionnant la faculté qu’ils ont à laisser de côté un jouet… Tout cela dans le but d’avoir moins à ranger, d’avoir peu de jouets mais de qualité, de les rendre autonome,… Nous avons créé un coin bricolage accessible tout le temps (suite à votre vidéo le minimalisme dans le coin bricolage). Je veux leur accorder beaucoup plus de temps et cela passe par un intérieur plus simple. A côté de cela, je m’efforce à devenir bienveillante au quotidien.
    Je les soutiens et je les encourage mais je ne juge jamais leur activité ni en bien ni en mal. Je mets en évidence leur création.
    Beaucoup de choses accomplies… Nous en sommes fières.
    Bonne soirée
    Véronique

  22. Bonjour,
    C’est un plaisir de vous écouter et vos conseils donnent envie de s’investir auprès des enfants.
    Pour ma part, ce sont mes petits-enfants qui vont profiter de mes découvertes.
    J’avais commencé à Pâques avec une chasse au trésor avec des énigmes à résoudre.
    Je pense qu’avec le beau temps qui arrive et les vacances scolaires je vais essayer de mettre en place un jeu de piste dans la campagne environnante.
    Merci pour tout ce que vous partagez avec nous.

  23. Bonjour,
    déjà encore merci pour cette vidéo. Cela me parle beaucoup : c’est également ma façon de penser et d’agir, même si j’avoue qu’il y a parfois encore des ratés, en voulant bien faire j’oublie quelque fois d’être réellement à l’écoute de l’enfant que j’accompagne (je suis AESH en milieu scolaire) ou de mon fils. En tout cas dans le cadre de mon travail, j’essaie de laisser le temps possible, je valorise les acquis, les petits détails qui montrent qu’elles savent pleins de choses … mais dans une classe c’est frustrant (même pour l’instit parfois) car on doit avancer à un rythme défini. Et pour mon fils, dans sa classe de MS, il s’est fermé complétement alors qu’à la maison il est en demande permanente d’apprendre : il était dévalorisé, critiqué… Un jour il est rentré de l’école en me disant je suis trop lent je suis nul, il venait de faire pour la première fois de d’écrire en lettre minuscule, il a fallu le rassurer, le valoriser, mais le mal était fait et pendant 3 semaines à la maison il ne voulait plus rien faire car il nous disait « non, je sui trop nul ». Nous venons de l’enlever de cette école car nous constations une régression et de plus en plus de difficulté à ce concentrer et cette vidéo me faire encore plus prendre conscience de ce qu’il a subi, des effets néfastes de cette enseignante qui pense bien faire (et qui fait bien avec d’autres). Et cela générait aussi du stress à la maison …
    En tout cas, nous allons recréer un environnement plus apaisant, toujours en le valorisant, en allant à son rythme et comme dans le cadre de mon travail, je vais agir avec bienveillance. cette vidéo me renforce dans ma façon d’être et de faire et m’a fait une petite piqure de rappel, ça ne fait pas de mal.
    Encore merci pour ton travail et ce partage.
    Fani

    • Merci de prendre le temps de me faire un si grand retour de ton expérience à la fois en milieu scolaire et à la maison. On peut lire dans tes mots l’importance du poids des mots des personnes accompagnant les enfants dans leurs apprentissages : une remarque, une réflexion, une attitude parfois injuste, et tout vole en éclat parce que l’enfant perd sa confiance en lui et en les autres. C’est tellement délicat. Et même quand on en est conscient, parfois, on fait des boulettes. Heureusement, demander pardon, rectifier, et recommencer, ça montre à l’enfant qu’on n’est pas meilleur et qu’on apprend encore 🙂

      • Oh que oui: dire « pardon je me suis trompée » c’est important ! Et trop peu fait : trop pense que c’est de la faiblesse ou que l’enfant n’aurait plus de respect alors que c’est le contraire et c’est aussi le respecter! Et trop d’adultes oublient ce que c’est qu’être enfant! Dommage car c’est eux qui nous aident encore à « grandir »!

  24. Merci pour cette vidéo ! Moins de stress à la maison serait bon ! Et savoir donner confiance à son enfant serait bien aussi ! Comment donner confiance à son enfant ?

    • Bonjour Carine,
      La confiance se cultive au quotidien : en fixant des objectifs avec l’enfant et le laissant choisir le moyen de l’atteindre, en lâchant prise quand il/elle ne fait pas comme nous on aurait fait, en relevant les choses qu’il réussit et en encourageant là où il a plus de difficultés, en expliquant le cadre dans lequel il peut évoluer et les raisons de ce cadres, et en n’étant pas toujours derrière lui/elle pour vérifier qu’il respecte (mais toujours appliquer les conséquences quand les règles sont transgressées, et expliquer de nouveau pourquoi ces règles sont importantes)… Ce ne sont que quelques idées 🙂

  25. Hello Anne,
    Que c’est merveilleuses les informations que vous m’avez apportées dans cette. C’est une plus valeur dans mon rôle d’éducateur.
    Merci et à plus pour la prochaine vidéo que j’ai halte de découvrir.

  26. Bonjour et Merci pour ces vidéos! Déçue du système scolaire pour mes enfants à « profils » (précoces..) je me pose très sérieusement la question de les instruire à la maison pour la rentrée prochaine…vos vidéos sont motivantes mais j’ai encore très peur de me lancer!…
    Bien à vous,

    • La peur est bénéfique, elle nous rappelle qu’on sort de notre zone de confort, qu’il faut se poser les bonnes questions, trouver les réponses qui nous aideront à en sortir, etc. Bon courage dans votre réflexion 🙂

  27. Bonjour,
    Quel bonheur de voir le rapport aux apprentissages des enfants changer dès lors qu’ils se trouvent dans un cadre sécurisant… ça, c’est un de mes plus grand kif de mon métier d’enseignante.
    Au plaisir de vous lire !

  28. Bonjour,
    J’ai la chance d’enseigner dans une petite école de campagne. J’aime faire rentrer la nature dans la classe, et le mieux, c’est quand nous élaborons un projet, et que nous allons, tous ensemble, chercher ce dont nous,avons besoin dans la nature …
    Merci Anne Estelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires