Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Dites nous dans les commentaires comment VOUS, vous apprenez et téléchargez gratuitement la synthèse de cette vidéo !

425 Commentaires

  1. Merci pour cette très belle vidéo, passionnante et très riche. J’ai hâte d’en découvrir de nouvelles… Après avoir élevé mes 6 enfants… je m’occupe de quelques petits enfants de maternelle et suis très interessée par tout ce qui touche à la joie de l’apprentissage… Er je vois combien l’école actuelle ne remplit pas sa mission et fait bien des dégâts!

    • Heureusement qu’il y a des personnes qui vont au-delà de ce qui existe depuis des dizaines d’années, pour trouver mieux 🙂 Vous en faites partie, merci pour les petits bouts que vous accompagnez 🙂

  2. Merci infiniment
    contrairement a vous j’etais nul ou presque tout au long de mon parcours scolaire.
    je me suis déchaîné pour apprendre après mon maitrise.
    Je pense que l’échange en ai pour qlq chose par ce q j’ai eu la chance de travaillé dans les ONG, ce qi ma permis d’apprendre des choses q’on ne peut apprendre q par l’echange et l’experience.
    merci encore

    • L’échange et la pratique oui. Vous avez appris en étant engagé dans quelque chose, pas assis à une table pour apprendre, mais apprendre pour faire et exercer un métier ! La vraie vie est le meilleur cadre pour apprendre efficacement :-

  3. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo, et du coup voilà comment je pense apprendre :

    Par l’observation,l’expérience, l’échec et dans ce sens. Je n’aime pas qu’on me dise comment faire.
    Je suis sensible au sens visuel principalement et également au sens kinesthésique, en deuxième position.
    Je pense avoir une intelligence logico mathématiques, naturaliste et intrapersonnelle.
    Il me semble que j’ai un profil d’identité enthousiaste et je suis motivée par « quelle utilité ».

    C’est très intéressant de se poser la question pour soi même !

  4. Souvent , j’aime apprendre pour apprendre et également apprendre par besoin (ex: réalisations manuelles, photos …)
    j’ai une devise  » pas un jour sans appendre »et je ne dissocie pas l’apprentissage de la curiosité
    avant de parler d ‘apprentissage ,je pense qu’il faut transmettre aux enfants l’intérêt du questionnement et comme ils ne sont pas des coquilles vides il faut aussi , avant de commencer un
    apprentissage, leur montrer qu’ils savent déjà plein de choses dont ils peuvent se servir ;
    étant dans la transmission avec des enfants en difficulté je dois  » jongler » avec les différents moyens d’entrer dans les apprentissages et ce en personnalisant le plus possible;
    mon métier me permet d’utiliser des « chemins » différents de ceux utilisés dans les enseignants non spécialisés
    en tout cas
    bravo pour cette vidéo et meri
    juste une petite remarque » vous parlez très vite, peut-être un peu trop vite
    du coup je suis revenue en arrière

    • Bonjour Monique,
      Je vais essayer de parler moins vite pour la suite 🙂 Ces vidéos étant filmées et enregistrées en une fois, je ne peux pas faire les modifs, mais pour les prochaines vidéos sur Youtube, j’y penserai 🙂
      Et très belle devise « Pas une journée sans apprendre » 🙂

  5. Merci pour cette vidéo. J’apprends en bougeant, en bricolant, en écrivant, en dessinant. C’est très difficile pour moi de rester assise trop longtemps…

  6. Vidéo très intéressante, et pratique pour la suite. Je me suis reconnue dans plusieurs profils et ça permet de comprendre que les autres ne fonctionnent pas forcément de la même manière. Ma fille est encore jeune, 20 mois, mais cela me donne des pistes pour détecter ce qui l’intéresse, la motive, et comment elle fonctionne pour préparer la suite vu que nous voulons pratiquer l’IEF.

  7. Bonjour,
    Je découvre votre vidéo qui est un vrai délice pour moi ! J’ai deux enfants que j’ai élevé en ayant une passion dévorante dès le début de mes grossesses. Bien qu’étant en congé parental, j’ai choisi d’inscrire mes enfants en crèche parentale à raison d’une ou deux journées par semaine. Je souhaitais qu’il apprennent à vivre en collectivité, qu’ils aient d’autres perception des apprentissages de la vie par d’autres personnes, d’autres règles, d’autres échanges, d’autres partages. Je souhaitais qu’ils partagent du temps avec des copains et des copines, plus âgés, d plus jeunes, d’un autre milieu, d’une nationalité différente. Apprendra la différence et la respecter. Je me suis également investie dans la structure, notamment dans la gestion et l’organisation, en participant dès que cela était nécessaire. A la maison, j’ai beaucoup appris à mes enfants (deux garçons, ils ont 15 mois d’écart mais deux années civiles) par le jeu et en me documentant beaucoup. J’ai beaucoup lu et pris exemple de grandes personnalités de l’éducation telle que Maria Montessori par exemple. Même chose en grande section/CP quand il s’agissait de la lecture. Grâce à un manuel très explicite et très simple, mes enfants ont compris le jeu des syllabes et les joies de faire une phrase complète et bien construite avec un sujet, un verbe et un complément. Je continue à les soutenir dans leurs apprentissages par le biais de l’informatique. De nombreux sites en ligne gratuitement les entraîne à conjuguer des verbes, effectuer des exercices de mathématiques, réviser une leçon d’histoire, continuer à apprendre les yeux en dehors des lignes du cahier sur lequel la leçon est strictement copiée. Cela permet aussi de vérifier si la leçon est bien comprise parce qu’ils doivent la mettre en pratique. J’ai, pour finir, pas mal échanger avec d’autres parents, beaucoup participer aux conférences ayant eu lieu à proximité de ma résidence (et pourtant, j’habite un petit village à 15 kilomètres de la ville la plus proche), à aller dans des plus grosses villes pour découvrir de nombreuses pratiques, à partager des moments au Relais d’Assistante Maternelle par exemple où mes enfants ont pris beaucoup de plaisir, j’ai passé du temps avec eux dehors (cela est important de ne pas rester « scotcher » aux nouvelles technologies !). Nous avons beaucoup ri en faisant des pâtés de sable, des châteaux géants, des batailles d’eau dehors sur la pelouse l’été, jardiner en plantant les fleurs au printemps, semer les radis, cueillir les tomates du jardin quand elles sont prêtes à être déguster, donner à manger et soigner nos deux poules (ils en avaient chacun une, qu’ils avaient baptisé d’un joli nom de leur choix), ils ont tondu la pelouse dès qu’ils ont souhaité essayer la tondeuse (j’étais bien entendu à leurs côtés), nous avons partager les activités du quotidien comme faire la cuisine, mettre une machine à laver en route, apprendre à étendre le linge, le ramasser et le plier quand il est sec, passer l’aspirateur, en somme, aider aux tâches quotidiennes à la maison et en extérieur. J’ai d’ailleurs eu un très grave accident de santé il y a une année. Après 1 mois de coma, et plusieurs mois de rééducation, je n’ai que très peu de séquelles. Les garçons ont pu mettre en pratique tout ce qu’ils avaient appris et découvert pour se prendre en charge et aider à la maison. Leurs résultats scolaires ne s’en sont d’ailleurs jamais ressentis. Ils ont beaucoup dessiné et parlé de ce qui m’arrivait afin d’extérioriser leurs émotions. Je souhaite par ailleurs encore profiter de cette méthode d’apprentissage avec deux autres bouts de chou, auprès de qui j’e prendrai les mêmes plaisirs. Je ne regrette pas mes mises en pratique « décalées » par rapport à l’apprentissage de l’école. Je trouve, et mes enfants également, que c’est « génial » parce qu’à l’école, « nous faisons d’une façon et à la maison, d’une autre manière pour finalement en arriver au même point : connaître la leçon ! » Je trouve cela tellement bien qu’ils « se sentent à l’aise dans leurs baskets ! » Ils sont aujourd’hui en 6ème (félicitations du conseil de classe aux deux premiers trimestres et comportement très adapté et très sérieux pour cette première année en collège pour l’aîné) et CM1 (« un excellent premier trimestre et une excellente attitude » pour le plus jeune). Je remercie par ailleurs l’ensemble des personnes qui m’ont écouté, qui ont échangé avec moi, toutes celles qui ont rédigé de nombreux ouvrages, de nombreuses références de quelque nature quelle soit. Je ne regrette rien et suis très fière de ce qu’ils sont devenus à 11 et 10 ans.

    • Croire en soi et croire en eux 🙂 Merci pour ce beau témoignage de l’importance de garder le cap sur ses choix sur des années, et de voir les résultats à court, moyen et long terme 🙂 Félicitations !

  8. Petite il me fallait répéter sans cesse et écrire plusieurs fois, mais je n’ai pas vraiment réussi à entraîner ma mémoire.
    Même maintenant il me faut écrire et mettre de la couleur pour retenir.
    C’est maintenant pour mes enfants que je souhaite trouver leur méthode d’apprentissage. Merci beaucoup pour cette vidéo qui nous explique enfin que nos enfants ne peuvent aprendre tous de la même façon car nous ne sommes pas faits tous dans le mêmes moules. Cette vidéo devrait largement être diffusée et notamment dans les écoles, cela permettrait peut-être une remise en question de certains professeurs qui s’acharnent à donner la même éducation à tous les jeunes.

  9. Bonjour Anne-Estelle, cette vidéo est très intéressante. A l’école de mon fils, cela fait deux ans que les octofuns sont mis en place (idée reprises des intelligences multiples justement). Depuis lors, mon aîné utilisé son bodyfun (le corps) pour apprendre. Par exemple : monter et descendre les escaliers pour apprendre son poème. C’est vraiment efficaces. Nous avons décidés d’instruire les enfants à la maison et la deuxième est énormément dans l’émotion. Cette vidéo va m’aider à comprendre ses moyens d’apprentissage. Pour le moment, elle touche et répète énormément. Elle aime terminer son travail comme elle dit. Je crois qu’à l’école elle n’a pas le temps d’aller à son aise donc elle fait vite et avec erreur tandis qu’à la maison elle s’applique et se concentre, si je l’accompagne (ce qui n’est pas toujours évident avec un grand frère et un petit frère). Je suis contente car j’ai des pistes pour la rendre autonome (avec du temps). Bonne journée Véronique

    • Les octofuns sont top 🙂 C’est super que ces outils soient utilisés en classe.
      Concernant l’instruction à la maison, faites-vous confiance. Vous aurez besoin d’un temps d’adaptation, comme pour tout gros changement, mais si vous acceptez l’idée de tâtonner et de faire quelques boulettes, vous acceptez aussi l’idée de vivre de beaux moments, et ça ira bien 🙂

  10. Bonjour,
    Je suis une grand-mère de 3 petits enfants, 7ans, 5 ans et 20 mois.
    Je profite de bons moments avec eux, mais je voudrais aussi pouvoir leur faire apprendre des choses tout en s’amusant.
    Je trouve votre site super intéressant et cette vidéo m’a beaucoup plu.
    J’aurais bien aimé profiter de cette ambiance d’apprentissage quand j’étais enfant.
    Je suis bien d’accord avec vous, le meilleur moteur pour apprendre c’est la motivation et se dire que cela nous servira à quelque chose.
    Moi, je veux apprendre pour en faire profiter mes petits enfants.
    Merci de nous faire profiter de votre expérience.

    • La motivation et le plaisir d’apprendre peuvent se re-découvrir à tout âge ! C’est beau de vouloir, en tant que grand-mère, participer à cela chez vos petits enfants. Merci pour eux 🙂

  11. Bonjour,
    Super vidéo ! Je me suis retrouvée sans problème :
    Je suis plutôt visuelle, j’aime apprendre et la relation avec l’autre est importante. Et donc j’ai visionné cette vidéo avec beaucoup de plaisir ( vidéo dynamique, tu es très agréable à écouter). Je suis AESH c’est à dire accompagnatrice d’enfants en situation de handicaps, en classe et je vois les blocages (tous enfants confondus, et mon fils de 4 ans entre autres) de certains enfants plutôt kinesthésique, il ne leur ai pas permis de bouger ou de manipuler. En classe on explique rarement la finalité et cela est donc difficile pour certains de s’intéresser… et trop souvent quand on transmet un apprentissage on oublie que celui ou ceux qui nous écoutent n’ont pas le(s) même fonctionnement(s).
    J’ai hâte de voir la suite. Cela va m’aider dans mon travail et pour mon fils. déjà en MS sa maîtresse n’acceptait pas qu’il puisse apprendre différemment : plutôt kinesthésique ( la maîtresse n’avait même pas l’air de connaître), une soif d’apprendre qui lui donnait envie de passer à autre chose une fois acquis, l’importance de celui qui transmet…
    Encore merci pour le partage.

    • Bonjour Fani,
      Merci de votre commentaire, et je suis triste de voir à quel point vous voyez au quotidien la souffrance des enfants dans leurs apprentissages. Mais chaque goutte d’eau compte comme le disait Mère Thérésa 🙂

  12. bonjour, vidéo très intéressante, j attends la suite avec impatience.
    A titre personnel, je trouve que j ai beaucoup de mal dans les apprentissages, mais sans trouver l origine de mes problèmes. Mais la motivation y est, le temps passé pourrait être amélioré, mais bon… le résultat n est pas à la hauteur. question d âge peut être (50 ans)?

    En revanche, j aide des enfants dans leurs apprentissages, et je partage tout à fait votre avis quant à la diversité , et je sais repérer assez vite comment l enfant fonctionne.

    curieux constat, non?

    • Peut-être que vous êtes très éclectique dans votre propre façon de fonctionner ? Je pense aussi qu’on ne fonctionne pas pareil selon les périodes de notre vie. Après, des techniques pour améliorer la concentration, l’efficacité et la mémoire en un minimum de temps, ça existe et ça fonctionne autant pour les enfant que les grands 🙂
      Et si vous n’avez aucune difficulté à voir chez les autres leurs points forts et manières de fonctionner, vous avez peut-être l’intelligence inter-personnelle très développée, et l’intra-personnelle peu… C’est une piste 🙂

  13. Super vidéo! Merci pour le travail.
    je voudrais bien la synthèse pour pouvoir méditer à tous ce qui est dit§
    Ps: merci pour la présentation de Olivier Rorland. je me suis lancée grâce à votre famille. Je vais faire un blog sur la parentalité.

  14. Merci pour toutes ces pistes. Je suis enseignante et suis toujours à l’affut d’enrichissement de ce que je sens et pratique (assez hors norme et engagé).
    J’ai hâte de lire le document écrit, pour pouvoir y revenir, l’annoter, etc, parce que dans la vidéo, ça va très très (trop !) vite !

  15. Félicitations pour cette video.
    Très convaincu par votre video.
    Personnellement j’apprends surtout par la répétition.
    Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires